Technolab

Nous organisons une série d'événements intitulée « technolab » à Montréal, dans les bureaux de la TÉLUQ (métro Rosemont), à l'Université du Québec. Ils sont ouverts à tous et visent à nous amener à discuter les technos dans une ambiance conviviale. Aucune compétence technique n'est nécessaire, mais vous devez avoir un intérêt pour l'informatique.

Nos bureaux sont au 5800, rue Saint-Denis, Bureau 1105, Montréal (Québec). Tous sont invités. Si vous voulez vous joindre à nous, vous pouvez écrire à l'organisateur pour obtenir des détails.

Événements à venir


Événements passés

Don’t optimize my queries, organize my data!

Julian Hyde est l'auteur de Mondrian et de Calcite, des logiciels utilisés partout dans le monde en science des données et gestion des mégadonnées.

Salle 11.051, 24 septembre 2018, 12h (midi)

Analyser automatiquement les paroles de chanson avec plongement le lexical

L'intelligence artificielle permet aux machines de comprendre, en partie, le sens des mots et des images. À cette fin, une technique récente et attrayante est celle des word embedding (ou plongement lexical en français). Ce type de modèle permet notamment de faire de l'arithmétique sur les mots et concepts: 'king' + 'woman' - 'man' = 'queen'. Matt Ranger nous montrera comment on peut appliquer une telle technique pour analyser automatiquement les paroles de chanson. Un 'notebook' Jupyter sera fourni.

Matt Ranger a été un joueur de poker professionnel, il est un blogueur et scientifique des données.

Salle 12.001, 29 août 2018, 10h

Voir détails»

Pourquoi est-ce que le language d'analyse statistique R est absolument horrible ?

Nous illustrons certaines particularités intéressantes du langage R. En utilisant un exemple simple, le jeu de la vie de Conway, nous montrons comment une mise en oeuvre en C peut être beaucoup plus rapide que R. Nous discutons du domaine d'application du langage R, de ses limites et avantages.

Daniel Lemire est professeur d'informatique à la TÉLUQ.

Salle 12.001, 19 juillet 2018, 10h

Voir détails»

Est-ce que les femmes gagnent plus que les hommes?

En utilisant Python et Pandas, on procède à une analyse des salaires les plus élevés en Ontario afin de déterminer si les femmes gagnent moins cher que les hommes.

Daniel Lemire est professeur d'informatique à la TÉLUQ.

Salle 12.001, 10 juillet 2018, 14h

Voir détails»